Rechercher

Faut-il faire appel à un Graphothérapeute ou un Orthopédagogue ?

La graphothérapie peut venir compléter le travail de l’orthopédagogue ou intervenir hors suivi orthopédagogique. Le graphothérapeute soigne les problèmes liés à une mauvaise écriture quand l’orthopédagogue travaille pour soutenir les élèves qui présentent des difficultés ou un trouble d’apprentissage en français et en mathématiques.

Le graphothérapeute intervient pour toutes sortes de dysgraphies, qu’elles soient liées à la tenue du crayon,

une mauvaise posture, une crispation… ou à une mauvaise acquisition du geste. De nos jours, on estime que 10 à 30 % des enfants d'âge scolaire sont concernés par ce trouble persistant qu’il est important de prendre en charge, car il s’en suit généralement une perte de confiance en soi, un manque d’estime, des difficultés scolaires ou une gêne professionnelle handicapante.


Rôle du graphothérapeute :


À la suite d’un bilan graphomoteur complet, le graphothérapeute établit un plan de rééducation pour aider la personne à améliorer son écriture si elle est trop illisible, trop altérée, trop fatigante ou si elle engendre des douleurs (dans le poignet, le cou…) Cela s’adresse aux enfants, aux adolescents et aux adultes qui ressentent un malaise ou un blocage vis-à-vis de leur écriture.

23 vues