Rechercher
  • Annabelle Varin

Écriture : Mon enfant manque de confiance en lui ou d’estime de soi


La lenteur et la qualité d’une écriture peuvent entraîner chez un enfant, des conséquences d’estime de soi et de confiance en ses capacités. Elles jouent aussi un jeu sur la concentration, car l’enfant ralentit son allure de travail. Il se compare naturellement aux autres et voit qu’il n’arrive pas à faire comme ses camarades de classe.

Ce blocage peut le mettre en position d’échec avec l’idée négative qu’il n’y arrivera jamais…

La lisibilité est souvent un des critères les plus retenus des enseignants et des parents, car c’est le plus visible. Mais la lenteur de l’écriture est aussi un point important qui peut devenir handicapant dans les classes ou l’exigence de vitesse devient un enjeu important.

Quand un enfant écrit trop gros, ne tient pas ses lignes, que la forme des lettres est confuse, que les cahiers sont sales, que l’enfant est toujours le dernier à finir par faute de temps… C’est souvent un signal qui peut alerter les parents et les enseignants qu’il faut envisager une prise en charge.

Les causes d’une écriture illisible sont liées à différents critères : un mauvais apprentissage des lettres cursives ou une mauvaise perception des lettres comme leur dimension, le sens et les liaisons… L’enfant a donc une écriture altérée, heurtée, un déroulement cursif absent, une tenue de ligne difficile. Ainsi on se retrouve avec un gros retard graphique qu’il faut tester et évaluer par un bilan graphomoteur. Celui-ci donnera les axes de travail à prendre en compte dans une rééducation personnalisée.

L’écriture ne doit pas être vécue comme une corvée ou provoquer des émotions négatives !

Le premier but de la graphothérapie est de prouver à l’enfant que faire un travail sur son écriture va lui redonner confiance en lui, c’est une activité génératrice de fierté. Il ne vivra plus sa mauvaise écriture comme une honte.

En effet, la graphothérapie multiplie les activités variées qui participent à redonner confiance à l’enfant afin de ne plus le mettre en situation d’échec. Les résultats sont toujours gratifiants.

Si l’enseignant de votre enfant évoque une écriture illisible, un travail sale, un manque de concentration ou un problème de gestion de temps dans le travail écrit de votre enfant, alors il a certainement besoin de graphothérapie.

15 vues0 commentaire